Nicolas Chavent

Durant le mois de novembre 2015, un programme d’appui technique et organisationnel en cartographie communautaire participatif libre OpenStreetMap (OSM) conçu et mis en oeuvre par une équipe de mappers expérimentés d’Haiti, de France et du Canada engagés de longue date en Haiti, membres du collectif d’animation OSM associatif Projet Espace OSM Francophone (ProjetEOF) composée de Louino Robillard, François-Xavier Lamure, Pierre Béland, Nicolas Chavent, Séverin Menard, Delphine Bedu et Emilie Reiser prendra place à Port-au-Prince.

Ce projet a été conçu avec la Direction de la Francophonie Numérique (DFN) de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), financé par la DFN dans le cadre de son programme de soutien au projet OSM en 2015. Il sera mis en oeuvre en partenariat avec les experts de ce collectif d’animation OSM et l’Association haïtienne Haiti Communitere (HC) en étroite coordination avec les cartographes OSM les plus actifs de l’île ainsi que les communautés, collectifs et associations avec lesquels ils interagissent.

Cette action d’appui est articulée autour d’un programme de renforcement de capacités portant sur les aspects techniques et organisationnels de l’animation OSM dans un cadre volontaire ou économique. Elle est ouverte à 20 nouveaux membres de la communauté OpenStreetMap en Haïti. En parallèle deux cartographes plus expérimentés capables de jouer le rôle d’animateur du projet OSM suivront des sessions de formation de formateurs sur les données, outils, méthodes et pratiques en cartographie numérique libre OSM pour maintenir et renforcer les dynamiques à l’oeuvre.

 

Description de la formation organisationnelle.

Cette action de formation a débuté ces samedi 7 et dimanche 8 novembre 2015 par une présentation et un historique des pratiques de cartographie à destination de 20 nouveaux membres de la communauté OSM engagés au niveau communautaire dans la vie de leurs territoires. Le travail a aussi porté sur l’histoire et les dynamiques coopératives et solidaires à l’oeuvre en Haiti (kombit) pour mieux comprendre les logiques de bénévolat, de volontariat qui président à la contribution à des projets constitutifs de biens commun comme OpenStreetMap, Wikipedia, les mouvements du logiciel libre et de la donnée ouverte (opendata).

 

Le volet organisationnel de ces ateliers se poursuivra du 24 au 30 novembre et sera centré sur la prise en main des outils nécessaires à la conduite d’une animation OSM à savoir l’organisation de cartoparties, de mapathons, de camps de renforcement de capacités, d’actions de cartographie, de sensiblisation et de plaidoyer ainsi que tout le travail organisationnel qu’implique la tenue régulière de telles activités. Le parcours de formation permettra de s’approprier  des techniques et des outils de travail collaboratifs en ligne, de présentation et de communication via les media sociaux ainsi que d’ingénieurie projet (note technique, budgets, rapports).

 

Description de la formation technique.

Le volet technique de cette mission d’appui a commencé à la base logistique d’HC les 14 et 15 novembre passés est centré sur la transmission des pratiques de cartographie OSM selon des méthodologies adaptées au contexte haïtien couvrant :
– Concepts, méthodologies, flux de travail cartographiques, outils et documents de support associés
– Cartographie d’un territoire à distance à partir d’imagerie satellite en utilisant Java OpenStreetMap (JOSM) le logiciel bureau d’édition de la base OSM
– Techniques de collecte de données terrain au moyen de GPS (Garmin Etrex 20), d’applications pour terminaux mobiles (OSMTracker et OsmAND) et surtout des field papers.
– Cartographie des données collectées sur le terrain couplée à l’usage de l’imagerie satellite en intégrant les logiques d’attribution (Tagging) OSM
– Techniques de contrôle de qualité avec des outils de validation de JOSM fonctionnant en local (Validator) ou de services web en ligne (Osmose)
– Présentation, démonstration et formation à la réutilisation des données OSM sous forme de produits cartographiques GPS, applications android, cartes papier, cartes web, données SIG
– Visualisation des données OSM créées à Lomé au cours de la semaine d’apprentissage avec le service de webmapping uMap ou logiciel de Systèmes d’Information Géogrpahique (SIG) QGIS.

 


Les premières journées de travail en atelier ont été conduites en communauté combinant rigueur dans l’enseignement et le mentoring à la simplicité et l’horizontalité  du projet OSM et du libre. Le résultat a été le début de la construction de l’après-projet en Haiti entre apprenants, membres de la communauté OSM Haîti et les experts du collectif d’animation.

C’est autour de la base logistique d’HC ouverte aux individus et groupes composant la communauté OSM haïtienne avec l’appui et le mentorat des membres du collectif ProjetEOF qu’il sera possible à une dynamique de contribution au projet OSM bénévole et économique de se consolider et de s’affirmer à la base au niveau communautaire en profitant notamment du rôle d’HC dans ce domaine.

 

C »est la première fois qu’il a été possible d’organiser simultanément deux actions de renforcement de capacités (Action OpenStreetMap Haïti et Action OpenStreetMap Togo) au sein des territoires francophones du sud de la zone Afrique – Caraïbes. Les activités de ces deux programmes ont commencé les 7 et 8 novembre et sont montées en puissance de part et d’autre de l’Atlantique jusqu’à se rejoindre à distance le WE suivant à l’occasion de l’événement mivamapper (« venez cartographier » en Ewe, une langue locale du Togo) qui organise une série d’ateliers de création de données de masse (mapathons) échelonnés sur la semaine du 14 novembre.

Pour les deux collectifs, mivamapper a rendu plus sensible la conscience d’appartenance à un même ensemble culturel, le goût de faire en commun entre l’Ile et le Continent et via le projet OSM de constituer à la fois une communauté et un bien commun global. Le mouvement de balancier qui a caractérisé l’affirmation d’OSM dans les pays francophones du « sud » d’Haiti vers l’Afrique de l’Ouest et vice versa dit la réalité du  d’un espace OSM francophone fait d’échanges et de partage.

Ces partages Afrique Carraibes signent l’affirmation de la dynamique OpenStreetMap au sein de ces territoires à laquelle travaille depuis 2012 le collectif d’animation ProjetEOF et qui est de bon augure pour l’animation OSM sur ces territoires une fois terminée la phase opérationnelle de ces projets.

17 novembre 2015

Action OpenStreetMap 2015 Haiti : un dispositif d’appui technique et organisationnel à OSM en Haïti

Durant le mois de novembre 2015, un programme d’appui technique et organisationnel en cartographie communautaire participatif libre OpenStreetMap (OSM) conçu et mis en oeuvre par une équipe de mappers expérimentés d’Haiti, de France et du Canada engagés de longue date en Haiti, membres du collectif d’animation OSM associatif Projet Espace […]
16 novembre 2015

Action OSM 2015 Togo: #mapathon #Mivamapper et State Of The Map 2015 Togo durant GIS Day et Geoweek

Sur le campus de l’Université de Lomé (UL), le 14 novembre à midi, la semaine du mapathon « mivamapper » – « viens cartographier » en langue locale – a été lancé avec succès par une cinquantaine de mappers à partir des salles de travail du Campus Numérique Francophone (CNF) de l’Agence Universitaire de […]
13 novembre 2015

Action OSM 2015 Togo : récit d’une semaine de formation aux techniques de cartographie OpenStreetMap

La nuit tombe sur Lomé, la cité universitaire et les espaces de travail du Centre International de Recherche et d’Étude des Langues (CIREL) du « Village du Bénin » sis dans le Campus de l’Université de la capitale du Togo. Ce septième jour de l’Action OSM 2015 Togo marque le terme réussi […]